Groupe Cible

Le groupe cible sera composé de chercheuses, de conseillères/analystes politiques et de praticiennes des institutions concernées parmi les personnes affiliées aux institutions de gouvernance du climat dans la région francophone de l’Afrique de l’Ouest. Le projet vise à engager 15 boursiers en recherche, innovation climatique et politique qui sont pour la plupart au lancement ou à mi-parcours de leur carrière dans le domaine du changement climatique.

Les boursiers proviendront de l’un des 15 pays de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et se concentreront plus particulièrement sur les neuf pays francophones, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Togo. À l’issue d’un processus hautement compétitif, la bourse sera attribuée sur la base du mérite intellectuel, du potentiel de leadership et de l’impact probable du projet du boursier visant à améliorer les moyens de subsistance des communautés de petits exploitants. Dans le cadre de la candidature et de la sélection, tous les boursiers devront fournir une lettre de soutien de leur institution confirmant la pertinence de leurs recherches par rapport aux besoins organisationnels de leur institution d’origine, leur permettant de le faire et s’engageant à soutenir les boursiers dans leur travail. Le programme de bourses se déroulera en anglais et en français.

Le programme prendra en considération les caractéristiques suivantes des boursiers potentiels :
a) Citoyenneté scientifique, par exemple participation au discours sur le changement climatique dans leur pays ou leur région
b) Collaboration avec d’autres chercheurs – évidente dans les publications et les collaborations de recherche avec des collègues et des réseaux extérieurs à l’institution du candidat.
c) Autres indicateurs de leadership, par exemple, la position/le rôle actuel du candidat dans son institution ou sa communauté d’origine ; l’élaboration et la mise en œuvre de solutions climatiques innovantes ; et l’élaboration et la mise en œuvre de politiques climatiques.
d) Excellence/productivité du candidat – publications, supervision et mentorat, prix/bourses remportés, etc.
e) Les participants doivent avoir un bon niveau de français, avec l’anglais écrit et parlé comme avantage supplémentaire.

Le programme de bourses sera personnalisé et s’étendra sur deux ans. Il sera axé sur la promotion de partenariats de mentorat, le renforcement des compétences scientifiques et le développement des capacités de leadership. Pendant les deux années de la bourse, les boursiers resteront dans leurs institutions, poursuivront leurs recherches et se rendront à des cours de formation organisés dans différents endroits en Afrique de l’Ouest et dans d’autres pays du monde. Le programme encouragera et tentera d’élargir considérablement les échanges et la mobilité internationale des étudiants – tant à l’étranger qu’au Canada – afin d’améliorer la qualité et d’accroître l’internationalisation des résultats de la recherche. Le programme a déjà établi un partenariat avec le Centre basque pour le changement climatique (BC3) – un centre d’excellence dans la recherche sur le changement climatique basé à Leioa, en Espagne – qui a proposé d’accueillir des boursiers retenus pour des visites d’échange de courte durée.

Archives

Catégories