Lancement du Programme Ouest-Africain de Leadership Climatique pour les Femmes WAfriCLP / Launch of the West African Climate Leadership Program for Women WAfriCLP

Ce lundi 28 septembre a eu lieu à Abidjan le lancement du programme Ouest-Africain de Leadership Climatique pour les femmes dénommé WAfriCLP Par le Ministre de la femme, de la Famille et de l’enfant BAKAYOKO Ly Ramata.

Le programme Ouest Africain de Leadership Climatique pour les femmes a été conçu pour répondre à la nécessité de renforcer les capacités des femmes en matière de recherche, d’Innovation, et de politique sur le changement climatique en Afrique de l’Ouest francophone.

Il est financé par le Centre de Recherche et de développement International (CRDI) du canada a hauteur de 600 000 dollars Canadien et implémenté par l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody-Abidjan en Collaboration avec l’Université de Nairobi (Kenya) et l’Université de Da-es-Salam (Tanzanie). La Bourse octroyée pour cette formation à chacune des dix huit lauréates est de 7000 dollars (environs 3 500 000 Fcfa).

Le Ministre Bakayoko Ly Ramata a expliqué dans son intervention : « le changement climatique créer des défis permanents à l’Humanité d’une façon générale et les femmes sont les plus concernées quand aux catastrophes climatiques. Face à cette situation Il est donc important de les transformer en agent de changement car elles ont des valeurs a travers des politiques d’adaptation climatique dans la lutte contre le changement climatique ».

Selon elle toujours « un défis  important est d’établir une relation entre la formation  du WAfriCLP et l’importance de la lutte due au changement climatique. Cela entrainera une résilience du changement climatique dans la durabilité avant de remercier le CRDI, l’Université de Nairobi et celle de Da-es-Salam pour avoir permis a ses 18 femmes de suivre cette formation »

Pr Abou KARAMOKO s’est réjoui que l’université d’Abidjan dont il est le président a été choisi pour administrer ce Programme de Leadership Climatique des femmes. Il s’est également montré ravit que les femmes soient mise au cœur de la bataille pour le changement climatique.

Pour le Pr SORHO Fatogoman « la Formation AFriCLP n’a pas eu d’affluence des femmes francophone due à la barrière de la langue car l’enseignement étant en Anglais. Ce programme WAfriCLP dispensé en français vient à point nommé et permettra une plus grande implication des femmes francophone dans les politiques d’atténuation et les stratégies d’adaptation au changement climatique ».

Le Pr Acray ZINGBE représentante du ministre de l’enseignement supérieur le Pr Adama DIAWARA à remercier le CRDI car pour elle ce partenariat démontre leur engagement à soutenir les pays limités dans le financement de leur développement. Elle a ajouté que WAfriCLP permettra de briser les barrières entre les sexes dans la lutte contre le changement climatique.

Le Pr ASSAMOI Eric Michel représentant le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable Le Pr SEKA SEKA joseph a estimé que le 12 décembre 2015 qu’un accord avait été adopté a paris sur le climat contre le réchauffement climatique. C’est dans ce cadre que la Côte d’Ivoire a adopté le 25 septembre 2016 une réduction des émissions de dioxyde de carbone à l’horizon 2030. Cette formation selon lui s’inscrit dans ce cadre car en plus du genre qui est pris en compte, cela ouvre une nouvelle ère dans la lutte contre le changement climatique.

Florance DJATY porte parole des dix huit lauréates a adressé ses sincères remerciements à la CRDI du canada qui a fait du renforcement des capacités des femmes une de ses priorités. Selon elle ce programme dont le recrutement des lauréate initialement 200 et 18 aujourd’hui a été très sélectif et la rassure quand a la qualité des produits qui seront mis sur le marché car Renforcer les capacités revêt une importance stratégique. Ainsi face aux défis majeurs, les lauréates par sa voix se sont engagées de travailler avec courage et abnégation pour promouvoir un développement du climat respectueuse de leur engagement envers leurs pays.

English

This Monday, September 28, the launch of the West African Climate Leadership program for women called WAfriCLP took place in Abidjan by the Minister of Women, Family and Children BAKAYOKO Ly Ramata.

The West African Climate Leadership for Women program was designed to respond to the need to strengthen the capacities of women in research, innovation, and policy on climate change in Francophone West Africa.

It is funded by the Center for International Research and Development (CRDI) of Canada to the tune of 600,000 Canadian dollars and implemented by the Félix Houphouët-Boigny University of Cocody-Abidjan in collaboration with the University of Nairobi (Kenya) and the University of Da-es-Salam (Tanzania). The scholarship awarded for this training to each of the eighteen laureates is $ 7,000 (around 3,500,000 CFA francs).

Minister Bakayoko Ly Ramata explained in his speech: « Climate change creates permanent challenges for Humanity in general and women are the most concerned when it comes to climatic disasters. Faced with this situation, it is therefore important to transform them into agents of change because they have values ​​through climate adaptation policies in the fight against climate change « .

According to her, “an important challenge is to establish a relation between the formation of WAfriCLP and the importance of the fight due to climate change. This will lead to climate change resilience in sustainability before thanking IDRC, the University of Nairobi and the University of Da-es-Salam for allowing its 18 women to take this training « 

Prof. Abou KARAMOKO was delighted that the University of Abidjan, of which he is the president, has been chosen to administer this Women’s Climate Leadership Program. He was also delighted that women were put at the heart of the battle for climate change.

For Prof. SORHO Fatogoman, « AFriCLP training has not had an influx of French-speaking women due to the language barrier because the teaching is in English. This WAfriCLP program, delivered in French, is timely and will allow a greater involvement of Francophone women in mitigation policies and adaptation strategies to climate change « .

Prof. Acray ZINGBE, representative of the Minister of Higher Education, Prof. Adama DIAWARA, to thank CRDI because for her this partnership demonstrates their commitment to supporting countries with limited development funding. She added that WAfriCLP will help break down gender barriers in the fight against climate change.

Prof. ASSAMOI Eric Michel representing the Minister of the Environment and Sustainable Development Prof. SEKA SEKA joseph estimated that on December 12, 2015, an agreement had been adopted in Paris on the climate against global warming. It is within this framework that Côte d’Ivoire adopted on September 25, 2016 a reduction in carbon dioxide emissions by 2030. According to him, this training is part of this framework because in addition to the kind that is taken in fact, this opens a new era in the fight against climate change.

Florance DJATY, spokesperson for the eighteen laureates, addressed her sincere thanks to CRDI Canada, which has made capacity building for women one of its priorities. According to her, this program, for which the recruitment of the winners initially 200 and 18 today has been very selective and reassures her about the quality of the products that will be put on the market because Capacity building is of strategic importance. Faced with major challenges, the winners through her voice have committed to working with courage and self-sacrifice to promote climate development that respects their commitment to their countries.

Leave a Reply